www.notcorrect.fr

Ce site est à destination des résidents français.

Tromper sa femme, son mari, avoir un autre conjoint... Frauder le fisc, les allocations familiales, les caisses de retraite... Travailler non déclaré, travail dissimulé, travail 'au noir'... Escroquer les assurances... Voler du matériel dans son entreprise... etc... etc... ça suffit !!!

Ce site a pour seul objectif de vous permettre, en toute confidentialité, d'informer les tiers victimes de ces comportements (conjoints, organismes, administrations, entreprises, particuliers). L'anonymat !!!

Techniquement, ce site vous propose :

  • l'anonymat total (pas de 'cookie' permanent, pas de captation de l'adresse IP ou du navigateur, pas d'enregistrement spécifique, pas de tracabilité...),
  • de multiples moyens de communication vers le destinaire de votre choix et/ou l'administration concernée (SMS, email, Fax/télécopie, courrier simple, courrier recommandé),
  • de visualiser le message tel qu'il sera présenté à son destinataire final, avant sa transmission par le moyen que vous aurez choisi,
  • l'acheminement de l'information à son destinataire et un éventuel compte rendu de remise immédiat (selon le moyen de communication choisi),
  • l'utilisation de ce site est gratuite. Cependant des coûts techniques (Unités téléphoniques/La Poste/Papier+Enveloppe/Timbre&Affranchissement...) peuvent être engendrés lors de certaines transmissions (courrier recommandé, télécopie, courrier postal, SMS..), généralement entre 1€ et 8€ selon votre choix (les transmissions par email sont gratuites).

    Nota : ce site ne pourra être tenu responsable des informations transmises. Il a un rôle désintéressé d'intermédiaire facilitateur et n'exerce ni contrôle, ni vérification sur la nature des informations transmises.

    Précisions :

  • Les faits dits de 'dénonciation calomnieuse' peuvent être punis en vertu de l'article 226-10 du code Pénal.
  • Les faits relevant de la criminalité (violences, viols, meurtres, abus sexuels, etc..) doivent être dénoncés directement aux autorités compétentes (Procureur de la République, Police, Gendarmerie) en vertu de l'article 434-1 du code Pénal.